Mort d’Alexia Daval : 1 an après la découverte du corps, son mari Jonathan libéré?

C’était il y a un an, jour pour jour. Le 30 octobre 2017, le corps d’une femme était découvert en partie calciné et caché dans un sous-bois près de Gray en Haute-Saône. Deux jours auparavant, un mari inquiet, Jonathann Daval s’était rendu à la gendarmerie pour signaler la disparition de sa femme qui n’était pas rentrée d’un footing.

Lors des obsèques, ce mari empli de douleur émeut la France entière. Dans le même temps, des joggeurs organisent des courses dans plusieurs villes en France. On croit alors qu’Alexia a effectivement été tuée pendant son jogging. Rebondissement trois mois plus tard. Alors que Jonathann Daval a passé les fêtes chez ses beaux-parents, il est placé en garde à vue.

Les gendarmes ont retrouvé des « éléments accablants » : des traces de pneus correspondant au véhicule de Jonathann dans le bois, les indications de son GPS ou encore le témoignage d’un voisin qui a entendu le véhicule la nuit du drame. L’informaticien de 34 ans avoue finalement avoir étranglé sa femme au cours d’une dispute à leur domicile de Gray-la-Ville dans la nuit du 27 au 28 octobre. Sa femme avait une forte personnalité, il se sentait rabaissé, dit-il.

Jonathann Daval, qui est détenu à la maison d’arrêt de Dijon, va-t-il être remis en liberté ? Son avocat va de nouveau demander, ce mardi, la remise en liberté de son client. Une première demande, début octobre, avait été rejetée. Des demandes de remise en liberté qui choquent les parties civiles. Dans les prochaines semaines, la justice doit organiser une confrontation entre Jonathann Daval et sa belle-famille. Ils veulent lui parler « les yeux dans les yeux ». Pour enfin connaître la vérité.